Ch. du Monde 2013 Nove Mesto : les mass-starts
Rédigé le 17 février 2013, par Joe


Mass-start Dames

Ce sera en fait l’histoire de la course de D.Domracheva qui n’avait pas si bien commencé, mais qui allait finir or’trement ! (Et résistant au ski galopant de notre « T-Rex »).

Tora Berger impulse le rythme du premier tour. Elle est encore là, il ne faut pas l’oublier (comment pourrait-on ?) à peine relayée par M. Gössner ou Va. Semerenko.
Pour le premier tir, les filles qui sortent devant sont celles qui sortent le zéro faute : K. Palka (Pol), O. Pidhrushna (Ukr), M. Gössner (All), Vi. Semerenko (Ukr) et Marie Dorin-Habert composent entre autres le train de tête puisque l’on a 11 filles en moins de 10 secondes.
D. Domracheva et T. Berger ne commencent pas cette Mass’ sous les meilleurs augures puisqu’elles sont respectivement 13ème et 14ème à 21 et 23 secondes.
Ni l’une ni l’autre ne fait la course pour l’instant devant puisque c’est l’allemande M. Grössner qui profite de ce premier couché pour se caler dans la course au titre.
Rapidement un trio se détache légèrement avec l’allemande aux commandes, Vi. Semerenko et K.Palka s’accrochent. L’ukrainienne défiant même M. Gössner pour une place sur le premier tapis. La polonaise s’installe en 3ème position, plus calmement peut-être et c’est elle qui tire finalement son épingle du jeu !
K.Palka et O. Pidhrushna s’en sortent le mieux avec deux zéro faute.
Domracheva et Berger ont entamé leur remontée puisque leurs 5/5 respectifs leur permettent de revenir 5è et 6ème à 12 et 19 secondes.

MAIS ce 3ème tour va être crucial : si à la sortie du pas de tir la biélorusse est en retard sur ses adversaires, elle renverse la situation à l’intermédiaire suivant en « croquant » celles qui la devançaient ! Elle prend la tête et creuse l’écart en reléguant K. Palka à 4 secondes ! Voilà une chose de faite !

Pour son troisième tir et premier debout, la biélorusse tire calmement mais sûrement : le 5/5 lui permet de rester en tête de la course.
Sa première concurrente est M. Gössner à 14 secondes, suivie de K.Palka à 18 secondes.
Aurions-nous là le podium ? Sachant que la quatrième biathlète, Vi. Semerenko pointe à 34 secondes et que T. Berger ajoute un tour à son compteur de tours, elle sort 37secondes. Avec un tir restant il serait dangereux de dire que (justement) « le danger est écarté », car « impossible n‘est pas Tora !)

Plus les kilomètres sont skiés et plus le podium semble prendre forme…au moins pour les deux premières médailles que l’on verrait bien autour du cou de D. Domracheva et M. Gössner…
Mais au kilomètre 9,5, la médaille de bronze est encore en jeu : Palka et Berger se tiennent en 2 secondes !
Il reste un passage devant les cibles, un !

La biélorusse commet une faute pour la biélorusse, on pense à un suspense revenu pour le titre jusqu’à ce que Grössner manque trois balles, c’en est fini pour l’allemande, le podium s’envole…
Et revoici Tora Berger  ! Avec n sans faute, elle sort en seconde position à 21 secondes !
Assez, pas assez ? Confortable avance ou trop maigre ?
11ème kilomètre : Berger a déjà repris 5 secondes… suspense !
Mais 500m de l’arrivée, la biélorusse tient encore la norvégienne à 12 secondes, c’est donc fait ! Darya Domracheva remporte le titre de championne du monde devant Tora Berger.

Et la médaille de bronze, elle est attribuée à… à Monika Hojnsz, jeune polonaise de 22 ans qui créé la surprise ce jour en signant le meilleur résultat de sa carrière pour sa 3ème saison en Coupe du Monde ! (Elle avait signé le 13ème temps de la poursuite de ces championnats, peut-être était-ce là un signe avant-coureur ?)

Côté Françaises :
Marie-Dorin Habert a navigué autour du « Top 5 » la première moitié de la course, après le second tir, elle est même 3ème ! C’est le premier debout qui va lui causer quelques difficultés : elle manque deux balles. Mais elle s’accroche pour terminer sur un 5/5 et reste néanmoins dans un top : le Top 10 avec une 9ème place à 1mn10.
Non Marie, tu « n’es pas nulle » (NDLR ses propos suite au relais féminin), le ski est là, il y a ce tir à « décomplexer », et la confiance à reprendre !

Anaïs Bescond termine 14ème avec 3 fautes (une sur chacun de ses debouts et une au couché).

Enfin, Marie-Laure a souffert pendant cette course : une faute à chaque tir couché, deux tirs debouts parfaits, elle termine cependant 28ème à 3mn41 de la tête…
Elle a par ailleurs décidé d’arrêter sa saison ici, de prendre du repos et mieux revenir l’hiver prochain, grande année !

Pour nos autres filles, les quelques jours de break vont permettre de reposer les choses pour aborder la dernière ligne droite de la saison !

Les résultats complets de la course ICI

Mass-Start Hommes

Et chez les hommes ? Des surprises ? Martin VS E. Svendsen ?
En fait, il faut être français ou.. Norvégien (voire russe) pour tenir tête (ou plutôt skis et carabine !) à E. Svendsen. Aujourd’hui T. Boe s’y est essayé et a réussi !

Le début de course est plutôt épique puisque l’on compte deux chutes dans ce premier tour, heureusement sans conséquence grave : dans les premiers mètres E. Garanichev, puis un peu plus tard Tim Burke avec Arnd Peiffer et Simon Eder.

T. Boe se met en confiance avec un premier tir sans encombre, il sort 10ème en belle compagnie puisqu’ils sont 13 biathlètes à s’élancer dans le 2ème tour en moins de 10 secondes…D’ailleurs l’écart n’est pas supérieur à 35 secondes entre le premier et le dernier biathlète !

C’est un compatriote de Boe, H. L’abee-Lund qui donne pour l’instant le tempo. Martin est là et se montre à des moments stratégiques comme l’arrivée sur le pas de tir : à chaque passage, le lion va entrer le premier dans l’arène ! Mais avec une faute il laisse les norvégiens continuer en tête de course.
« Les » ? Oui car H. L’Abee-Lund est rejoint par T. Boe, lui aussi auteur d’un 10/10. Le russe A. Shipulin n’est pas loin et est à surveiller !
C’est au premier debout que T. Boe va prendre la course un peu plus en mains : il enchaîne sur un 5/5 alors que son compatriote tourne, et il confirme avec le dernier tir : aucun détour par l’anneau de pénalité, le tir a été pa-r-f-ait il ne reste plus qu’à franchir la ligne d’arrivée…
Simple sur le papier, comme toujours !

Sur la piste c’est un petit peu autre chose : E. Svendsen est à sa poursuite, à peine 4 secondes derrière… c’est serré ! L’intermédiaire du kilomètre 13 lui donne un retard supplémentaire d’1,5 secondes… Et celui du 14ème d’à peine 2 secondes…
L’arrivée est donc pleine de suspense !
Le vainqueur sera un biathlète, certes, un norvégien, bien, mais lequel de Boe ou Svendsen ?
La ligne se rapproche et Tarjei tient bon : il maintient Svendsen à distance et lui chipe la possibilité d’engranger un titre supplémentaire. Le champion du Monde de Mass-start, c’est lui !
E. Svendsen est donc en argent et A. Shipulin en bronze !

Côté français  : 3, ils sont 3 dans le top 10 !!!

On aurait envie dire « maudite dernière balle » pour Martin… Il a joué au jeu du chat et de la souris, « au chaud » dans les tours, il pointait le bout de ses skis à l’avant à l’approche du pas de tir. Pour s’installer le premier, le français montre les crocs et se rappelle à ses adversaires !
Il manque sa dernière balle sur son premier tir et… sur son dernier ! Martin a de quoi rager en remettant sa cara dans le dos : c’est cette balle qui lui coûte la bagarre finale… Il est 10ème à 36 secondes !

Devant lui, on trouve deux dossards tricolores : Jean-Guillaume Béatrix termine à une belle 7ème place !!! Avec deux fautes (1 couché, 1 debout) à moins de 20 secondes du norvégien vainqueur.
Et l’aîné des Fourcade, qui aura grappillé petit à petit des places dans le classement, devance son frère de quelques dixièmes, avec le même nombre de fautes, pour s’adjuger joliment la 9ème place de cette course ! Bravo Simon !

Enfin, Alexis Bœuf, pourtant 8ème après les couchés, est 28ème à 3mn07, il aura tourné deux fois suite à son premier tir debout !

Les résultats complets de la course sont ICI

Fin de ces Championnats du Monde ! Des forces et des faiblesses révélées, avec toujours ce même lot d’émotions... Il ne reste plus qu’à les comptes de titres et de médailles... et à se retrouver le 27 février prochain à Oslo Holmenkollen !

Accueil | Contacts | Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2017