CDM Oslo 2014 : les mass-starts 
Rédigé le 24 mars 2014, par Laurie


C’est sous un beau soleil que s’est tenu la dernière épreuve en coupe du monde de la saison 2013/2014 à Oslo-Holmenkollen. Anastasia KUZMINA surfant sur son succès de la veille s’impose sur un peloton de pas moins de 8 concurrentes. Elle devance de 3,8s Teja GREGORIN et de 8s Marie DORIN-HABERT. Partie dossard 30, c’est-à-dire loin derrière les meilleures de la saison, en queue de peloton elle a su se faire une place en remontant ses adversaires grâce à une très bonne glisse et avec un 17/20. C’est surtout sa lutte face à DOMRACHEVA lors de la dernière boucle qui est à retenir. La française place une attaque fulgurante pour finir cette saison avec un podium. Pas mal pour une femme enceinte ! Bébé a un peu aidé il parait. Anais BESCOND termine à une belle 10e place.
 
L’autre temps fort de la course a été la lutte pour le globe de la spécialité. La finlandaise Kaisa MAKARAINEN et la Norvégienne Tora BERGER ont peut être été trop absorbée par leur propre lutte pour jouer le podium. Avantage à la norvégienne aux premiers tirs qui lui permettent d’avoir 30s d’avance sur la finlandaise. C’est alors qu’elle craque sur le premier debout concédant son avance avec 3 cibles ratées. La finlandaise n’en rate qu’une seule, elle terminera 7e alors que BERGER finira 14e pour sa dernière course, qui plus est devant son public. Le suspense est à son comble car ni l’une ni l’autre ne sait en passant la ligne laquelle remportera le gros globe. C’est alors que la nouvelle tombe, pas de 2e globe consécutif pour BERGER pour seulement 4 points. C’est le 2e de la carrière de MAKARAINEN après 2011.
 
Classement
complet de la course

 
 
Il ne lui aura manqué que le globe de l’individuel pour tout rafler cette saison. Déjà assuré de remporter pour la 3e fois (consécutivement en plus) le classement général et après avoir glané les petits globes du sprint et de la poursuite, Martin FOURCADE avait à cœur de bien finir cette saison avec un autre globe et surtout un autre podium. Cela sera encore mieux car il s’impose pour la 31e fois de sa carrière.
 
Il a mené la course jusqu’au premier debout. Une faute du français permet à RASTORGUJEVS (LET) de partir seule en tête. Ce dernier victime d’un excès de confiance ou de stress rate 3 cibles sur son ultime tir. Martin en profite comme il se doit avec un 5/5 précis et rapide. L’autrichien LANDERTINGER ne pourra rien faire, le français accélère encore pour pouvoir finir en saluant la foule avec un drapeau français attrapé dans les derniers mètres. C’est un autre français que l’on a faillit voir sur le podium ! Simon DESTHIEUX (18/20) n’a rien pu faire dans les derniers mètres face à Jakov FAK et termine 4e à 3s du slovène. Son meilleur résultat en carrière après sa 7e place au sprint sur ce même week-end. Jean-Guillaume BEATRIX fini à une belle 10e place pour la dernière course.
 
Classement
complet de la course

Accueil | Contacts | Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2017